Auteur Sujet: A méditer  (Lu 55240 fois)

Hors ligne Lanfeust

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 501
  • Karma: 130
    • http://www.abraxar.com
    • E-mail
A méditer
« le: 14 avril 2006 - 21:20 »
Je suis allée à une fête, Maman, je suis allée à une fête,
Et je me suis souvenue de ce que tu m' avais dit.
Tu m'avais dit de ne pas boire et conduire, alors j' ai pris un sprite à la place.
Je me suis sentie fière de moi, fière de mon choix.

Même si tous mes amis m' ont dit que je devrais boire. J'ai fait un choix.
Et ton conseil était judicieux.
La fête a finalement pris fin et ils sont partis quasiment tous saoûls.
J'ai pris ma voiture, certaine de revenir à la maison.
Je n'ai jamais envisagé ce qui allait se passer,
Cela aurait été la dernière chose à laquelle j' aurais pensé

Je suis maintenant allongée sur le pavé, Maman
Et j'ai entendu le policier parler,
Dire que le jeune qui m'avait heurté était saoûl...

Maman, sa voix semble loin...
Je baigne dans mon propre sang,
Et j'ai essayé très fort de ne pas pleurer.

Je peux entendre l'infirmier dire "Cette fille va mourir"
Je suis sûre que le jeune ne sait même pas ce qui s' est passé.
Parce qu'il était saoûl et qu'il a choisi de boire et conduire.
Maintenant moi je dois mourir
Mais pourquoi ils boivent? Maman ?
En sachant que ça ruine des vies.

Et maintenant je meurs de douleur.
Dis à ma soeur de ne pas avoir peur, Maman,
Dis à Papa qu'il doit être brave
Et que j' irai au Paradis
Écris "La fille à Papa" sur ma pierre tombale.

Quelqu'un aurait dû lui dire que c'était mal de boire et conduire.
Peut-être que si ses parents lui avaient dit je serais vivante aujourd'hui...
Mon souffle diminue, Maman je commence vraiment à avoir peur...
C' est un moment si brutal et je ne suis pas prête!

J'aurais aimé que tu me tiennes dans tes bras
Pendant que je suis allongée et que je meurs.
Rien ne se construit avec la haine au coeur
Nothing can built with hatred in heart.


Abraxar, le site